L’UPA regrette l’échec de la négociation et appelle à réformer en profondeur le système actuel

Compte tenu du niveau d’endettement record du régime d’assurance-chômage, l’UPA considère qu’il est plus que jamais nécessaire d’engager une réforme profonde du système actuel, afin de le sécuriser.

Depuis le début de la négociation sur le régime d’assurance-chômage l’UPA soutient, avec le reste de la délégation patronale, la nécessité de ne pas accroître le niveau des cotisations.

Les entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité étant des entreprises à forte intensité de main d’œuvre, leur masse salariale représente une part très importante de leur chiffre d’affaires. Ainsi, toute augmentation des charges salariales aurait pour effet de nuire à la création d’emploi.

Les représentants de l’UPA regrettent cette défaillance collective, et invitent les différentes organisations syndicales et patronales à retrouver les voies d’un dialogue social plus constructif. Car au-delà de l’échec de cette négociation, le risque est de mener le paritarisme et la négociation collective dans une impasse.

Retour