CMJN de base

Un label qui repose sur l’engagement des planteurs et des chocolatiers

Depuis 2017, La Confédération des Chocolatiers Confiseurs de France a pour objectif de sensibiliser les professionnels et le grand public sur un sujet fort : le cacao équitable afin d’améliorer les conditions de travail des planteurs et leur permettre de produire un cacao de qualité
Pour ce faire, la Confédération s’engage avec les coopératives de paysans et développe son label « Destination Chocolatiers engagés». Ses premières actions ont débuté au Cameroun.

La Confédération main dans la main avec le Cameroun

Le Cameroun est encore méconnu des professionnels de la chocolaterie alors qu’il est pourtant le 5ème pays producteur mondial.

La Confédération des Chocolatiers Confiseurs de France a donc décidé de lui apporter son soutien afin de valoriser son cacao pure origine en terme de qualité et d’image.
En 2017, la 1ère action de la Confédération a été de mettre en place une action pilote en rassemblant les producteurs d’un village en coopérative. Ce statut vise à faire vivre des valeurs de solidarité, de responsabilité, de pérennité, de transparence et de permettre un travail sur la fermentation qui valorise la qualité du cacao séché.

La 2ème étape a consisté à faire adhérer ces planteurs au Conseil Interprofessionnel du Cacao et du Café du Cameroun (CICC) pour qu’ils bénéficient d’une assistance technique au quotidien, ainsi que de formations qui leur ont été prodiguées en septembre.

Et enfin, avec le soutien du CICC, mise en place de matériels, hangars de stockage, de bacs de fermentation, de tables de séchage et d’outils indispensables aux producteurs : balances, thermomètres…pour devenir un de centre d’excellence labélisés.

Les actions menées par la Confédération au village d’Obala

Situé à une heure au nord de Yaoundé, le village de Nkog Ekogo (Obala) regroupe une cinquantaine de planteurs aux conditions de travail précaires : absence d’électricité, de balances, de zone de fermentation ou de séchage. Aussi, la totalité des producteurs de cette plantation ne connaissent même pas le goût du chocolat !

Le village produit environ 300 kg de cacao par hectare, contre 1,5 tonne dans d’autres coopératives voisines. Depuis mai 2017 et suite aux conseils de la Confédération, les producteurs de la coopérative se sont organisés afin d’optimiser au mieux leur organisation et de décider ensemble de l’avenir de leur exploitation.

La première production a dors et déjà produit des fèves de qualité. La seconde en octobre confirmera que le cacao du Cameroun est devenu un produit digne de porter l’appellation « pur Origine ».

La valorisation de l’appellation Cameroun

Aujourd’hui, 60% du cacao du Cameroun est vendu aux Pays-Bas et sert essentiellement les industriels qui le mélangent avec d’autres origines, ou le vendent comme du simple « chocolat ». L’un des axes majeurs de la Confédération en 2018 est notamment d’apporter aux planteurs Camerounais de nouveaux clients (couverturiers et chocolatiers « Bean to Bar ») qui accepteront d’acheter plus cher un cacao d’une qualité supérieure.

À travers ses actions, la Confédération souhaite participer à la sensibilisation des artisans chocolatiers comme du grand public à une consommation responsable, si possible en circuit court pour un meilleur partage de la valeur.

La CCCF à organisé en Mai 2018 un premier voyage au Cameroun pour visiter deux coopératives avec les couverturiers, afin qu’ils puissent constater les actions menées. L’objectif sera compléter leur gamme de production avec du « pure origine Cameroun ».
Un voyage destiné aux artisans permettra en septembre de séduire les Chocolatiers Confiseurs

Le CICC souhaite profiter de la démarche des chocolatiers français pour envoyer un signal fort afin de valoriser la qualité de leur cacao. L’objectif : que les artisans chocolatiers d’autres pays s’intéressent désormais au 5ème pays producteur de cacao et à ses ressources.

Création d’un label « Destination Artisans engagés » : une production plus juste pour tous

La Confédération s’est donnée la mission de prolonger ses actions au Cameroun auprès d’autres pays producteurs de cacao. C’est l’objectif du label « Destination Chocolatiers engagés», qui, à travers la création de coopératives paysannes, soutiendra les pays producteurs de cacao en leur permettant d’optimiser leur production. C’est un label simple, qui ne coûte rien aux producteurs

Ce label garantira aux planteurs un prix minimum payé et révisé chaque année, un modèle « d’épargne salariale » permettant d’économiser à la place du planteur afin qu’il puisse toujours avoir de l’argent en cas de coup dur ou pour inscrire les enfants à l’école, mais également qu’un accompagnement dans les méthodes de travail, de fermentation, de séchage et de commercialisation approuvées par la Confédération.


PHOTO-2018-05-20-12-32-59