La Confédération des Chocolatiers Confiseurs s’engage dans une démarche d’économie inclusive

La Confédération souhaite vous sensibiliser à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et vous engager dans une démarche d’économie inclusive  adaptée aux entreprises du secteur. Nous allons ainsi vous proposer, en 2017, des solutions répondant à vos besoins pour améliorer la qualité (qualité générique des produits, qualités environnementale et sociale), la compétitivité et la sécurisation des approvisionnements.

Les tendances de consommation en hausse des produits bio et issus du commerce équitable montrent un attrait des consommateurs pour les modes de production durables. Les initiatives RSE (Responsabilité Sociétale – Sociale et environnementale – des Entreprises), et d’économie inclusive foisonnent, tandis que la sécurisation des approvisionnements en cacao (qualité, quantité) devient une préoccupation à laquelle les entreprises industrielles du secteur tendent de répondre en lançant des initiatives de « développement durable » telles que « Forever Chocolate » de Barry Callebaut ou le « Plan Cacao » de Nestlé.

Les Chocolatiers Confiseurs ont tout intérêt à mener leur réflexion propre en la matière : qu’est-ce que ces sujets signifient pour eux ? Qu’est-ce que ces démarches peuvent apporter ? Comment s’y impliquer ?

cameroun

Rencontre producteurs – artisans chocolatiers au Cameroun,
premiers pas vers une démarche solidaire et durable

Qu’est-ce que ces sujets signifient pour les Chocolatiers Confiseurs ?

Le modèle économique dominant qui ne considère que la rentabilité à court terme des activités productives – sans intégrer leurs impacts environnementaux et sociaux, et les externalités économiques négatives indirectes – a montré ses limites.

Les Chocolatiers Confiseurs ont tout intérêt à entamer une réflexion sur ce sujet et la traduire en termes concrets dans leurs activités, pour laisser une empreinte positive sur la société et ouvrir des perspectives d’avenir à leurs métiers (innovation, différenciation, maîtrise des coûts…).

Cette empreinte sur la société est communément appelée « la responsabilité sociétale de l’entreprise ». Selon la norme internationale ISO 26000, celle-ci correspond à « la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement ».

En savoir plus sur

Le bureau de la Confédération, déjà investi dans les questions relatives aux conditions et relations de travail (dialogue social…), a identifié un nouvel axe clef pour améliorer la responsabilité sociétale des adhérents : les approvisionnements.

Par le choix des approvisionnements, les entreprises du secteur peuvent agir sur cinq champs de la RSE , en favorisant le respect des Droits de l’Homme dans les pays en développement, le respect de l’environnement, en encourageant la loyauté des pratiques, en améliorant les impacts de la filière cacao sur les communautés et le développement local et en contribuant à la sensibilisation des consommateurs aux enjeux sociaux et environnementaux de la filière.

Cela ne relève pas de la charité mais d’une stratégie gagnant-gagnant par l’intégration, au cœur de métier du Chocolatier Confiseur, de l’innovation sociétale, en inventant une alternative à la chaîne de valeur actuelle par la mise au point d’un « modèle d’économie inclusive ». Il s’agit là de trouver un modèle qui insère les plus pauvres dans la chaîne de valeur du chocolat de façon à leur permettre de vivre décemment de leur travail, de préserver les enfants, la santé humaine et l’environnement. (Pour en savoir plus sur le business inclusif )

Qu’est-ce que cette démarche peut apporter aux Chocolatiers Confiseurs ?

Une démarche d’économie inclusive concernant les approvisionnements permettrait de sécuriser les approvisionnements, d’améliorer leur qualité et leur compétitivité, en :

  • nouant des partenariats spécifiques en direct avec les producteurs (Commerce équitable…);
  • agissant sur la dégradation des plantations de cacao qui menace les approvisionnements ;
  • réduisant la pollution des fèves de cacao qui nuit à la qualité des produits ;
  • révisant la structure des coûts dans la chaîne d’approvisionnement.

Les médias pourraient en outre accuser les Chocolatiers Confiseurs de fermer les yeux sur le travail des enfants dans les plantations de cacao qui approvisionnent la filière. En adoptant une démarche d’économie inclusive, les entreprises du secteur pourraient réduire ce risque de réputation.

Aussi, l’initiative d’économie inclusive dans laquelle la Confédération s’engage permettra de mettre en œuvre une stratégie de communication et de marketing vis-à-vis des clients et du grand public pour différencier les Chocolatiers Confiseurs des autres acteurs du marché.

Comment la Confédération va-t-elle procéder pour s’engager dans une démarche d’économie inclusive?

La Confédération, va, dans les mois à venir :

  • identifier les impacts des chaînes d’approvisionnement des adhérents et les initiatives pilotes innovantes déjà mises en place par certains ;
  • définir des approvisionnements alternatifs dans les cas où cela s’avère nécessaire pour améliorer la qualité générique des produits, les qualités environnementale et sociale des approvisionnements tout en révisant la chaîne de valeur ;
  • concevoir un ou plusieurs projets pilotes pour mettre en place des approvisionnements en cacao et chocolat, maîtrisés par les adhérents. Ces projets amélioreraient la responsabilité sociétale et la qualité des approvisionnements, tout en maîtrisant les coûts .
  • définir les grandes lignes d’une stratégie de communication (grand public et institutionnelle) pour faire connaître cette initiative d’économie inclusive.

PHOTO-2018-05-20-12-32-59