Mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de COVID 19

Épidémie de Coronavirus COVID-19

Compte tenu de la situation actuelle, il semble difficile de pouvoir poursuivre l’opération Généreuses Pâques cette année. Les EHPAD sont confinés, et les établissements hospitaliers ont mis en place des mesures de restriction des accès et sont pleinement mobilisés sur le Coronavirus.

Les distributions que vous aviez peut-être prévues dans le cadre de l’opération Généreuses Pâques sont donc de fait annulées.

Nous pensons qu’en ces temps difficiles il est important de se soutenir, mais aussi de remercier le personnel médical. C’est pourquoi, nous avons demandé à la Fédération Hospitalière de France s’il était possible d’offrir des chocolats au personnel hospitalier.

Les chocolatiers qui le souhaitent pourront se rapprocher des établissements hospitaliers proches de chez eux pour voir si cela est possible.
Si vous n’avez pas de contact nous pouvons vous mettre en relation avec des établissements.

Nous restons à votre disposition pour toute question,

Bon courage à tous !

Chocolatières, chocolatiers,

Ouvrez vos boutiques, même en horaires réduits ;
Pensez aux livraisons ;
Ne laisser pas échapper vos clients, ils ont besoin de chocolat !

Au micro de RTL, Bruno Lemaire a indiqué à plusieurs reprises que la France ne connaîtra pas de situation de pénurie alimentaire.

 

Nous faisons partie de la liste des commerces autorisé à ouvrir, cités dans le décret paru au Journal Officiel

S’agissant de la définition des « commerces alimentaires », c’est bien une définition large qui est retenue : tout commerce vendant des produits alimentaires peut poursuivre ses activités.

Arrêté du 15 mars paru au Journal Officiel

Sondage  : impact de la crise du Coronavirus sur nos entreprises

Le 20 mars, nous avons envoyé un questionnaire à nos adhérents au sujet de  l’impact de la crise sur leur entreprises.

  • 160 entreprises ont répondu à cette enquête :
  • 100% des entreprises estiment leur activité en baisse
  • 82% des entreprises estiment leur perte de chiffres d’affaires du mois de mars à plus de 70%.
  • 78% des entreprises ont arrêté la production des sujets de Pâques.
  • 65% des entreprises vont malgré tout tenté d’ouvrir à Pâques.
  • 52% des entreprises souhaiteraient faire partie de la liste des commerces non autorisés à poursuivre leur activité étant dans l’incertitude de bénéficier du dispositif de l’activité partielle